Au delà d'une passion un certain art de vivre...

Aménagement de la Plateforme

Aménagement d'un court de tennis

La construction d’un court de tennis proprement dit nécessite d’attacher un soin particulier à la fondation sur laquelle va reposer la surface de jeu.

La première phase de terrassement d’un terrain de tennis consiste à créer une plate-forme en déblai, plane, stable et réglée à 3 cm en conformité avec la norme NF P90-110. En fonction de la topographie du terrain, il peut être nécessaire d’effectuer un enrochement. Ceci est indispensable lorsque la pente du talus est importante. L’enrochement réduit sensiblement la hauteur d’un talus.

En cas de présence d’argile, il sera procédé à la mise en place d’une couche de substitution, appelée aussi couche de consolidation, afin de redonner au sol existant la portance nécessaire à la construction du court. Ceci pour éviter le phénomène de retreint – gonflement préjudiciable à la stabilité du tennis.

Le drainage consiste à créer des tranchées dans lesquelles seront posées des drains relies à un collecteur extérieur en bout de court. Ce drainage est indispensable, il récupère l’intégralité des eaux de pluie du court de tennis.

La deuxième phase consiste à construire l’infrastructure qui est une couche de fondation. Elle est constituée par la fourniture et la mise en place d’un blocage filtrant soigneusement réglée.

Enfin un système de drainage est disposé sur la plateforme, pour permettre la récupération et l’évacuation par un collecteur, des eaux de pluie. Suivant la topographie du terrain de tennis, il sera nécessaire de prévoir la collecte des eaux de ruissellement extérieures au court. Une fois le terrassement réalisé, il sera possible de couler la dalle en béton poreux.

Terrassement

Le terrassement d’un terrain de tennis consiste à créer une plate-forme en déblai, plane, stable et réglée à 3 cm en conformité avec la norme NF P90-110.

Enrochement - Mur de soutènement

L’enrochement ou mur de soutènement est nécessaire lorsque la pente du talus est importante. Il réduit sensiblement la hauteur d’un talus ; ce qui évite l’érosion des terres et apporte par son côté minéral l’esthétique souhaité.

Couche de Consolidation en présence d'argile

Suivant la nature du futur terrain de tennis, et après étude géologique, il sera procédé à la mise en place d’une couche de substitution afin de redonner au sol existant la portance nécessaire à la construction du court.
Cette couche de consolidation consiste à mettre en oeuvre un matériau de carrière 0/60 sur une épaisseur de 0.25 m, soigneusement réglés et compactés pour permettre de tenir une hygrométrie quasi-constante à l’argile et évite ainsi le phénomène de « retreint – gonflement préjudiciable à la stabilité du tennis.

Drainage

Le drainage consiste à créer des tranchées dans lesquelles seront posées des drains relies à un collecteur extérieur en bout de court. Ce drainage est indispensable, il récupère l’intégralité des eaux de pluie du court de tennis.

Infrastructure

Le terme d’infrastructure est une couche de fondation, constituée par la fourniture et la mise en place d’un blocage filtrant soigneusement réglée.

Collecteur d'eau de pluie

Un système de drainage, disposé sur la plateforme, permet de récupérer et d’évacuer par un collecteur, les eaux de pluie. Suivant la topographie du terrain de tennis, il sera nécessaire de prévoir la collecte des eaux de ruissèlement extérieures au court.